Parkinson-in-Motion.org

PARKINSON SPORT SANTE

 

Contact :  +33.(0).6.03.18.44.96

L'ACTIVITE PHYSIQUE, UN OUTIL DE "DE-PARKINSONISATION"

Inclure plusieurs activités physiques stimulant différentes fonctions dans un programme APA démontre de meilleurs effets qu’une pratique unique :

- Les activités de types aérobies ( qui nécessitent l’oxygène comme source principale de combustion des sucres fournissant l’énergie à l’organisme), contribuent à améliorer les capacités cardiovasculaires, ainsi que la lenteur et la rigidité dans le mouvement, qui sont deux des principaux symptômes de la maladie de Parkinson.

  La marche, la danse, la course à pied, le cyclisme ou la natation sont des exemples de pratique d’endurance.

- Les activités de renforcement musculaire améliorent la force, la vitesse de marche et la posture, qui sont altérés chez les personnes atteintes de la maladie de Parkinson.

- Les activités de souplesse et d’étirements permettent quand à elle une amélioration de la mobilité, de l’amplitude des mouvements et réduisent la rigidité.

 

L'ACTIVITE PHYSIQUE & COGNITIVE, POUR AMELIORER LE QUOTIDIEN

L'activité physique, une voie non médicamenteuse pour pallier aux symptômes de la Maladie de Parkinson

 

Il existe deux approches pour pallier aux symptômes de la Maladie de Parkinson qui sont :

  • les moyens médicamenteux
  •  l’accompagnement non médicamenteux dont fait partie l’Activité Physique Adaptée (APA).

 

La pratique quotidienne d’une activité physique régulière est recommandée pour limiter les répercussions biopsychosociales liées à la maladie.

 

Pour que les bénéfices soient optimisés, l’activité physique doit être adaptée (APA) aux besoins et aux capacités de la personne.

Réduire les troubles du sommeil, la dépression et l'anxiété

 

Par le biais de ces activités, il est essentiel de se centrer sur les fonctions d’équilibrations, de capacités d’attention divisée (double tache), les fonctions motrices, afin de diminuer le risque de chute, particulièrement élevé chez les personnes atteintes de la maladie de Parkinson.

 

 

Casser le Cercle vicieux de l'isolement

 

Ces différents types d’activités vont aussi permettre de réduire les symptômes non moteurs comme les troubles du sommeil, la dépression, et l’anxiété.

 

La pratique d’une Activité Physique Adaptée régulière contribue alors à limiter l’entrée de la personne dans un cercle vicieux de déconditionnement et à l’amélioration de la qualité de vie

 

Copyright © 2017 Parkinson-in-Motion

E-NEWSLETTER. INSCRIVEZ-VOUS

Recevez gratuitement la lettre d'informations Parkinson-in-Motion par e-mail

Submitting Form...

The server encountered an error.

Form received.